Low Carb

La méthode Low Carb High Fat en pratique

Ce modèle se base sur une alimentation :

A base de légumes, en abondance et à chaque repas.

Pauvre en glucides : essentiellement pendant le repas de récupération et à index glycémique bas (légumineuses, patate douce, quinoa, céréales complètes occasionnellement, etc.), des fruits en quantité modérée (un à deux par jour, voire davantage selon la souplesse du modèle) au profit des graisses de qualité à chaque repas (huiles riches en oméga 3 (lin, cameline, colza, noix), oléagineux, graisse de coco, avocat, petits poissons gras, chocolat riche en cacao, etc.). En fonction des pratiques, la définition du « low-carb » varie, il n’existe pas de répartition clairement établie, si ce n’est une dominante d’apports énergétiques lipidiques en comparaison des glucides. Une autre méthode consiste également à éviter au contraire les glucides en post-effort pour optimiser l’adaptation recherchée.

Apportant des protéines animales en quantité habituelle : une source au petit déjeuner et une au déjeuner. Réduire les protéines animales est tout à fait possible dès lors qu’une vigilance accrue est portée sur l’apport de protéines végétales en quantité suffisante à chaque repas afin d’éviter les risques de fonte musculaire.

Source : http://www.sante-et-nutrition.com/low-carb/

« Back to Glossary Index